Ce site utilise des cookies. Pour savoir plus sur le but de leur utilisation lisez notre politique de confidentialité. x
En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, selon les paramètres actuels de votre navigateur.

Ventilateurs de toit

Le plus souvent, les ventilateurs de toit sont des éléments des systèmes de ventilation mécanique ou soutiennent la ventilation naturelle. Leur tâche est d’évacuer des locaux une quantité appropriée d'air pollué de manière à maintenir sa qualité à un niveau correct.

 

Le ventilateur est un dispositif de débit pour transporter l'air dans une direction particulière. Toute l'énergie fournie au gaz est contenue dans son composant cinétique. En d'autres termes, le ventilateur donne au moyen transporté la vitesse d’une direction définie. L'énergie nécessaire est fournie au rotor couplé au moteur électrique.

Les ventilateurs de toit sont l'un des nombreux types de ventilateurs disponibles sur le marché, utilisés dans les systèmes de ventilation. Ils sont utilisés comme un élément de l'installation d'échappement dans les systèmes de ventilation mécanique, où l'air frais est fourni par des ou des ouvertures d'admission d'air. Dans certains systèmes, l’air pur est aussi soufflé par le ventilateur. L’extraction d'air est réalisée par un ventilateur d'échappement central et un réseau de canaux connectés à toutes les pièces ventilées. Une autre solution possible est l'utilisation de plusieurs ventilateurs et l’extraction de chaque pièce individuellement.

Les systèmes hybrides étant une combinaison de la ventilation naturelle et de la ventilation mécanique deviennent de plus en plus populaires. Le principe de fonctionnement est basé sur le démarrage du ventilateur qui soutient  le flux d'air naturel dans les situations de la demande accrue d'air frais (par ex. l’augmentation du nombre de personnes présentes dans la pièce, l’augmentation de la charge thermique ou de la concentration de polluants à la suite de la mise en service de machines dans la pièce).

Le principal avantage des ventilateurs de toit est qu'aucun espace supplémentaire n’est nécessaire pour les installer. L'entretien est simple et peu coûteux, souvent, il n’est pas  nécessaire de démonter l'appareil lui-même, parce que les fabricants utilisent des logements amovibles pour faciliter l’accès aux parties les plus importantes. Le processus même d'entretien ou de remplacement n’est pas contraignante pour le personnel car il a lieu sur le toit du bâtiment. En utilisant ce type de dispositifs, il n’est pas nécessaire d’utiliser des sorties et extracteurs ce qui réduit le coût du système. Un ventilateur de toit bien conçu peut profiter de conditions météorologiques telles que vent et  température pour améliorer les conditions de son fonctionnement.

L'inconvénient par rapport aux systèmes de ventilation naturelle est un  coût supplémentaire associé à la consommation d'électricité nécessaire pour alimenter les ventilateurs. Cependant, cela est minimisé par les moteurs de plus en plus économiques utilisés par les fabricants, les structures de ventilateurs combinées avec des cellules photovoltaïques qui fournissent de l'électricité nécessaire pour alimenter le moteur et la commande performante de la vitesse grâce à l'utilisation d'onduleurs de tension.

En choisissant un ventilateur de toit pour une application spécifique, il faut prêter attention à un certain nombre de paramètres importants. Les plus importants d’eux sont la performance et la pression statique, le type de décharge d’air, le matériau du boîtier et la puissance du rotor, la méthode d’alimentation, le bruit généré et la température maximale du moyen transporté. Les différents modèles ont de différentes combinaisons de ces paramètres.

La plupart des ventilateurs de toiture sont les ventilateurs  axiaux ou centrifuges. Le ventilateur axial est utilisé pour pomper de l'air à basse pression, et le gaz s’écoulant à travers le rotor ne change pas le sens (il s’écoule le long de l'axe du moteur). Le ventilateur centrifuge a des lames d’une forme spéciale qui dispersent l'air sur les côtés et il est dirigé vers la sortie. Il est utile là où on a besoin de la haute pression et l’efficacité volumétrique élevée.

Les types de ventilateurs de toit peuvent être divisés en fonction de la direction d'éjection ou le type de moyen transporté. Les ventilateurs avec l’éjection horizontale sont utilisés là où l'air est enlevé sans pollution et il n’y a pas de risque de mélanger ce flux d'air avec l’air frais fourni dans le bâtiment ( par exemple: BRF, BRCF,  BACF). L'exception dans ce type de ventilateurs est le ventilateur qui élimine la fumée ayant une conception spéciale, et son emplacement sur le toit est correctement planifié (par exemple: BRCF-M). En utilisant les ventilateurs avec l’éjection verticale, il faut noter que l'air  est projeté à plusieurs mètres et il peut être transporté par le vent à proximité de fenêtres ou de prise d'air, alors il est nécessaire de garder une distance appropriée entre les différents éléments du système. La structure de ce type de ventilateurs  est résistante à la pénétration des précipitations dans l'intérieur du système de ventilation. Dans ce cas, il y a aussi des modèles conçus pour extraire la fumée ou l’air chaud, par exemple de la cuisine (par exemple: BRF-V, BRDV).

La diversité des solutions actuellement disponibles sur le marché permet la sélection d’un ventilateur de toit pour chaque projet, en combinant les avantages des différents types d'appareils avec les exigences des designers.

retour
REKUPERACJA
PROJEKTOWANIE