Ce site utilise des cookies. Pour savoir plus sur le but de leur utilisation lisez notre politique de confidentialité. x
En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, selon les paramètres actuels de votre navigateur.

Questions souvent posées

Comment mettre l’assemblage en Excel ?

Il faut effectuer l’assemblage au fichier textuel. Ensuite, étant en Excel, nous choisissons « Ouvre », nous fixons le type de fichiers sur « Fichiers textuels ou « Tous les fichiers » et nous ouvrons notre fichier d’envoi. Dans la fenêtre apparue, nous choisissons encore « Tab » (tabulateur) comme sépareteur, grâce à cela, la disposition de colonnes sera gardée.

Pour quelle raison la chute de pression sur la grille de ventilation, calculée par le programme parfois est égale à 0.0Pa ?

Probablement, le diagramme des données de calcul de la grille de ventilation a été franchi. La grille RGS, dans le catalogue du producteur a une étendue relativement petite de vitesses linéaires sur la grille et dans le conduit, pour lesquels les donnéees des chutes de pressions sont disponibles. Ce sont : vitesse dans le conduit de 2 à 9 m/s, vitesse sur la grille pour 100 pour cent de l’ouverture de l’obturateur de 1 à 5 m/s et la vitesse sur la grille pour 50 pour cent de l’ouverture de l’obturateur de 0.7 à 3 m/s.

Comment lier à distance deux parties d’installation en usage de coude de 30 alliages ? Un coude de 30, contrairement au coude de 90 alliages, n’a pas de projection pouvant servir à lier à distance.

Il faut créer un propre élément (projection convenable du coude de 30 alliages) et puisque les points peuvent être passés à un propre élément dans quelconques endroits, il faut les passer de manière à les faire lier deux parties éloignées d’installation.

Peut-on enregistrer un propre élément défini sur le disque et l’utiliser dans un autre dessin ?

On peut le faire. Au début, nous créeons par l’ordre du recouvrement « Propre élément ». Ensuite, d’un élément ainsi crée, nous faisons un bloc suivant (principal), lequel nous nommons à volonté. Nous enregistrons un tel bloc sur le disque par le commandement « WBLOCK » sous le nom facile à identifier un propre élément, mais attention : Ca doit être nom différent au minimum d’un signe du nom de bloc, utilisé auprès de la définition d’un propre élément au début. Ainsi faits, des blocs placés n’importe où sur le disque, nous les mettons en dessins au fur et à mesure de besoin par « INSERT ». Après la mise, nous rappelons de briser « EXPLODE » d’un bloc mis, car il est celui d’auxiliaire, principal par rapport à un propre élément. Nous planifions en versions suivantes de faciliter les opérations susmentionnées.

Peut-on faire deux projections d’un propre élément pour qu’elles soient établies dans l’assemblage comme le même élément avec le nombre de pièces 2, par exemple dans le cas où i y aurait deux ventilations dans le projet Wen-ACM, chacun dans une autre projection ?

Chaque projection est définie comme un propre élément. Ainsi, on créera deux propres éléments (ou davantage). Auprès de la définition de chacune, nous mettons les données descriptives, identiques, à l’exception du nom de bloc. Aux noms de blocs, nous ajoutons de terminaisons différentes « 11 », « 12 », « 13 », etc. Les noms de blocs peuvent alors regarder, par exemple ainsi : « Wen-ACM11 », « Wen-ACM12 », « Wen-ACM13 », etc. Les objets de recouvrement (blocs) avec de telles terminaisons sont traitées comme projections d’un même objet et dans l’assemblage, elles seront établies sous une position avec le nombre convenable de pièces.

Est-ce que l’abrégé « PL », dans le nom du programme signifie qu’il n’agit pas en version francaise d’AutoCAD ?

Non, en version francaise, il agit certainement. L ‘abrégé « PL » signifie que nous communiquons avec le recouvrement en polonais, et le plus important est que c’est un programme polonais, produit de fondements à la suite de consultations avec les projeteurs polonais de ventilation.

Après l’installation, le recouvrement n’agit pas, la raison peut être que je dispose d’AutoCAD 2000LT ?

Oui, si tu disposes d’AutoCAD 2000 ou 2002 en version LT, tu dois, avant la mise en marche du recouvrement, installer un recouvrement faisant comprendre par LT des lispes. Ce recouvrement est nommé LT-Extender (seulement la version plus vieille 1.6) et elle est disponible sur www.vectorsoft.pl

Au cours de l’installation, j’ai mis le catalogue WENTYLE001 sur le disque D :, cela peut être la raison que recouvrement n’agit pas ?

Oui, le catalogue WENTYLE001 devrait être sur le disque C:/, dans le catalogue principal de ce disque, la piste complète de l’accès aux fichiers de ce catalogue a l’air donc : C:/WENTYLE001 /

J’utilise souvent le clavier ESC et il me restent sur le dessin d’indicateurs bleus de sens, commment les supprimer ? Comment supprimer aussi l’illumination rouge d’objets faite par le programme ?

Les autres indicateurs bleus de sens, indicateurs bleus d’entrées, ronds de points, etc., nous les marquons en choisissant d’icône « dPA en élément » et sans appuyer ENTER. D’indicateur rouge d’éléments de la part du programme, nous l’annulons en choisissant par rapport aux objets calculés « Illumine » et OK, et par rapport aux autres « Edition », sans les changer et seulement avec l’appui d’un seul OK.

Parfois, les poins d’attraction OSNAP coupent, la raison peut être le recouvrement ?

Cela peut arriver quand en retirant de commandemment en AutoCAD (Undo), nous retirons le commandement du recouvrement, outre cela, ça ne devrait pas se produire. Si cela arrive quand même et vous pouvez constater dans quelles circonstances, nous vous prions de nous informer.

Selon quelles données sont calculées les chutes de pressions dans le programme ?

Pour les conduits et les raccords circulaires, la source de données est le catalogue professionnel, technique du producteur « ALNOR systèmes de ventilation Société à responsabilité limitée ». Pour des conduits rectangulaires, on profitait de diverses sources, pour des raccords différents. La liste de ces sources se trouve dans le programme sous le boton « Informations/Littérature de source ».

REKUPERACJA
PROJEKTOWANIE